Publié par : avenuecolombie | 8 mai 2010

Huile de palme : de la bio au durable

Revenons à l’huile de palme « bio » (cf. article précédent ici). Il ne s’agit pas simplement de dénoncer cette ignominie, produite avec exactement les mêmes méthodes que n’importe quelle huile de palme, il s’agit de mettre la communauté bio face à ses responsabilités et à ses contradictions, après avoir feint de croire l’incroyable pendant si longtemps. Elle n’évitera pas un examen critique de ses pratiques en tous genres  et en profondeur. Il s’agit aussi d’alerter l’opinion publique sur les dérives de l’industrie du label, alors qu’existent des pratiques alternatives, citoyennes et gratuites : les Systèmes de Garantie Participative.

Enfin il faut bien comprendre que cette goutte d’eau dans la mer qu’est l’huile de palme « bio » n’est qu’un cheval de Troie pour mieux faire accepter l’huile de palme “durable” elle-même destinée à préparer l’opinion publique à accepter l’importation massive des bio-carburants « durables ». Oui, c’est promis, ils seront certifiés ! La RSPO, ou table ronde pour l’huile de palme durable, est une sorte d’équivalent de notre agriculture “raisonnée” appliquée au palmier à huile, mais certifié bien sûr ! Eh oui pardi, sinon le consommateur ne goberait pas l’hameçon.

Donc on commence par nous faire avaler une petite couleuvre histoire de préparer le terrain mais en définitive ce qu’il faut faire passer c’est un anaconda de belle taille !

Car le savez-vous, pour satisfaire l’engagement de l’Europe à incorporer 10% de biodiesel dans ses carburants à l’échéance de 2020, il faudrait pour nos propres besoins convertir 70% de nos terres agricoles qui ont déjà tendance à se ratatiner comme peau de chagrin. Hors de question bien sûr, et là où ça devient franchement révoltant c’est quand on voit tous ces gueux d’Afrique, d’Amérique Latine et d’ailleurs qui consomment des millions d’hectares rien que pour se nourrir ! Quel gâchis, alors que ces millions d’hectares pourraient justement être utilisés pour produire ces fameux 10% sans entamer notre cadre de vie, à nous autres gardiens de la civilisation qui avons absolument besoin de cette manne afin de maintenir notre taux de croissance. Sans compter que nous contribuons  généreusement au développement de ces pays !

Petit détail : savez-vous où se mènent actuellement les recherches pour acclimater le palmier à huile à des environnements hostiles, de manière à en planter encore et toujours plus ? En France, dans notre douce France.

A noter également que la géniale idée de l’huile de palme durable a été reprise pour le soja, avec la complicité de feu le WWF. Là encore l’idée est de mieux faire accepter à l’opinion publique toute la filière de la fabrication de notre “bidoche” industrielle (allusion au récent livre de F. Nicolino qui complète à merveille celui sur les bio-carburants car tout est lié en fin de compte).

Tous ces exemples montrent bien que nos choix de société ne peuvent faire l’impasse sur une prise de position claire sur les graves violations des droits fondamentaux des paysans du monde entier à disposer librement de leurs terres. Entre l’homme et la bagnole, entre notre dignité et notre petit confort il va falloir choisir et nous somme tous impliqués dans ce choix, que cela nous plaise ou non.

N’est-il point merveilleux ce petit jardin à la française au milieu de cet océan de palmiers ? Il s’agit de la raffinerie Tequendama de Daabon . Mais puisqu’on vous dit que c’est bio, équitable, et même durable ! Franchement, que demander de plus ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :