Publié par : avenuecolombie | 14 mars 2010

La campagne BDS France

Boycott Désinvestissement Sanctions : La réponse citoyenne et non violente à l’impunité d’Israël

Nous reprenons ici un communiqué de BDS suite aux déclarations récentes de Fillon.  Ce genre d’attaque pourrait passer pour un fait divers, du pur événementiel politcard, s’il était isolé. Mais il n’est pas isolé et c’est ça qui est inquiétant. Le boycott est une réponse tout à fait intégrée dans la culture anglo-saxonne , par contre en France on ne peut pas en dire autant. Le site BDS est remarquablement bien fait et apporte toutes les informations nécessaires tant sur le fond que la forme. Vous pouvez vous joindre à la campagne de protestation sur le site de l’AFPS.

En réponse au Premier Ministre français : le BDS promeut la justice et les droits universels

communiqué de presse de BNC www.bdsfrance.org

25 février 2010

http://www.bdsmovement.net/?q=node/645

Le comité national de boycott, désinvestissements et sanctions (BNC) est profondément dérangé par les insinuations inexactes et provocatrices faites par le premier ministre français, François Fillon, pendant son discours au dîner annuel du conseil représentatif des institutions juives de France (CRDS), le 3 février 2010 [1].

M. Fillon a déclaré : «Nous devons rester lucides sur l’incroyable facilité avec laquelle se développent et s’expriment les amalgames les plus odieux. Je pense ainsi à ces scandaleux mouvements de boycott de produits cashers ou israéliens. Je m’étonne du silence, voire de la connivence de certains responsables politiques vis-à-vis de ces démarches révoltantes ». Pour information, le BNC et tous nos partenaires dans le monde n’ont jamais fait le moindre appel au boycott de produits cashers. C’est simplement faux. La campagne boycott, désinvestissements et sanctions (BDS) a constamment appelé à un boycott des produits israéliens en raison de la violation permanente par Israël du droit international et des droits des Palestiniens. Le BDS est basé sur un respect sans ambiguïté de la loi internationale et des droits humains universels ; en tant que tel il est catégoriquement opposé à toute forme de racisme et de discrimination raciale, y compris l’islamophobie et l’antisémitisme.

Les remarques de M. Fillon étaient incluses dans le contexte de l’expression d’un engagement à combattre l’antisémitisme, insinuant que le boycott contre les produits israéliens peut d’une certaine manière d’être antisémite. Cette affirmation sans fondement non seulement reflète une ignorance du mouvement BDS, c’est aussi une tentative à motivation clairement politique pour stigmatiser et salir la lutte visant à rendre Israël responsable devant la loi internationale pour son occupation permanente, l’apartheid, et les crimes de guerre, spécialement au vu du rapport Goldstone adopté par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies puis par une écrasante majorité de son Assemblée générale.

Le BNC est fier de compter beaucoup d’organisations juives et d’universitaires et personnalités culturelles juives de premier plan autour du monde, y compris en France et en Israël [2], comme alliées et partenaires dans la lutte pour la justice, la paix et le respect des droits humains. Comme dans la lutte contre l’apartheid sud-africain, la campagne BDS mondiale rapproche les personnes de conscience du monde entier, indépendamment de leur ethnicité, de leur religion, sexe ou autres attributs identitaires, pour engager des initiatives de boycott et de désinvestissements efficaces, moralement cohérentes, et non-violentes contre l’État d’Israël et ses institutions complices, dans la poursuite de la liberté, de l’autodétermination et de la pleine égalité pour le peuple palestinien. Cette lutte est destinée à mettre fin à l’occupation par Israël, au refus des droits des réfugiés et au système de discrimination raciale contre le peuple palestinien.

Le fait que le mouvement BDS ait connu une croissance impressionnante en France et dans beaucoup d’autres pays occidentaux au lendemain du massacre d’Israël contre les Palestiniens de Gaza cause Israël et ses apologistes en Occident à paniquer et à avoir recours au terrorisme intellectuel, à la diffamation, à l’intimidation et au mensonge dans leurs efforts désespérés pour cacher l’expansion du mouvement et son influence croissante sur la société civile internationale. Les remarques de M. Fillon ne peuvent être comprises que dans ce contexte.

Tandis que les gouvernements occidentaux ont approfondi leur collusion avec les graves violations israéliennes par Israël de la loi internationale, lui élargissant une aide massive, politique, économique, diplomatique, académique et autres, l’opinion publique mondiale se tourne de plus en plus contre l’impunité et l’exceptionnalisme d’Israël. Le mouvement BDS inspire et donne forces à beaucoup de gens dans le monde pour contribuer à la lutte pour la fin de la colonisation, de l’occupation et de l’apartheid d’Israël ; aucun mensonge, aucune affirmation infondée ne peut contrarier ou dissuader cette quête populaire internationale d’une paix juste.

[1] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/02/04/01016-20100204ARTFIG0…
[2] http://boycottisrael.info/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :